La vision s’améliore – ce que nous voyons maintenant

Même avec une vision parfaite de 20/20, personne n’aurait jamais pu prévoir le chaos et la confusion que l’année 2020 apporterait. Qui aurait pu deviner que nous porterions des masques pour entrer dans une banque!

Le 11 mars 2020, lorsque l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré une pandémie, le chaos a commencé. Dans un très court délai, les entreprises ont été jugées essentielles ou non essentielles et les fermetures obligatoires ont suivi. Les propriétaires d’entreprises ont dû fermer leurs portes à très court préavis. Les inconnus pesaient plus lourd que les connaissances : combien de temps cela va-t-il durer, y aura-t-il une deuxième vague, combien de temps mon entreprise pourra-t-elle survivre?

Bon nombre de ces mêmes questions continuent de tourmenter les propriétaires d’entreprises, même avec les avancées de la phase 3. Pour beaucoup, ils ont l’impression d’être dans le jeu Jenga : si un bloc de plus est retiré, tout peut s’écrouler autour d’eux. Même pendant cette période sombre, il y a des lueurs d’espoir.

L’un des signes encourageants que nous observons au sein du réseau du Développement des collectivités est que de nombreuses entreprises ont pu recommencer à effectuer leurs paiements réguliers. L’allégement des paiements a été accordé par anticipation, allant d’aucun paiement à des paiements d’intérêt seulement, selon les besoins. Au fil du temps, lorsque les choses ont commencé à se stabiliser, les propriétaires d’entreprises ont commencé à nous faire savoir à quel point ils appréciaient l’allégement que nous avions accordé, mais ils se sentaient maintenant en mesure de reprendre leur calendrier de paiements réguliers. Bien sûr, nous ne sommes qu’à un coup de fil si les choses changent et qu’un soulagement s’impose à nouveau.

Nous nous réjouissons de continuer à soutenir les entreprises du comté d’Essex dans leur cheminement vers cette nouvelle normalité et de les aider à se réinventer d’une manière dont elles n’avaient probablement même pas rêvé au début de la nouvelle année, il y a quelques mois à peine.

Share This Article

Choose Your Platform: Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − five =