Le concept « hybride » s’étend maintenant au delà de l’industrie automobile

La plupart des gens sont au fait de l’existence des véhicules hybrides, surtout en raison de la place importante qu’occupe l’industrie automobile dans la région. Bien que la notion d’« hybride » évoque des sources d’énergie comme l’essence et l’électricité, elle est devenue associée à des termes tels que « télétravail », « infonuagique » et « Zoom » au fil de la pandémie.

À l’instar d’autres entreprises, la pandémie a contraint Développement des collectivités comté d’Essex d’apporter des changements qui, normalement, se seraient échelonnés sur plusieurs années. Heureusement, nous disposions de l’infrastructure permettant le télétravail, bien que celle-ci ne servait qu’aux membres de l’équipe en déplacement. Par conséquent, hormis quelques ajustements, nous avons été en mesure de faire travailler rapidement notre personnel à domicile lors de l’annonce des consignes sanitaires. Notre environnement a évolué conformément aux mises à jour des règlements. Il nous a fallu peu de temps pour fonctionner en mode hybride, c’est à dire travailler à domicile et au bureau. Ce système nous convient et les membres de l’équipe aiment désormais travailler à domicile un jour par semaine.

L’imposition des restrictions visant les rendez-vous en personne a exigé le recours à des ressources numériques pour les rencontres avec la clientèle. Exception faite de quelques ennuis, nous avons tous appris à nous servir de la plateforme Zoom. C’est fascinant de constater que le nom propre « Zoom », inconnu de la majorité de la population avant la pandémie, soit maintenant employé comme verbe. En outre, aux fins d’entretien avec notre clientèle, nous avons utilisé Zoom et Microsoft Teams, qui nous ont permis d’assurer la prestation continue de nos services en temps utile. En général, les rencontres numériques plaisent aux clients, car, à mon avis, celles-ci leur permettent d’économiser le temps et l’argent consacrés aux déplacements. Nous continuerons donc de leur offrir cette possibilité.

Au cours de la pandémie, notre conseil d’administration a tenu ses réunions virtuellement. Cette approche s’est avérée très efficace, particulièrement lorsque nous devions tenir des rencontres hebdomadaires en raison de la forte demande de prêts dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale. Les membres de notre conseil d’administration habitent un peu partout dans le comté d’Essex et certains d’entre eux devaient quitter leur travail plus tôt que d’habitude afin de se rendre à notre bureau à temps pour participer à nos réunions se tenant à 16 h 30. Maintenant, ils peuvent assister aux réunions sans avoir à se déplacer, et ce, peu importe l’endroit, même en vacances! Nous maintiendrons ce mode hybride en tenant occasionnellement des réunions en personne entre les réunions virtuelles.

Nous avons également appliqué le mode hybride au paiement des factures et au stockage des données. Avant la pandémie, nous payions nos factures par chèque, alors qu’à présent, nous les réglons par voie électronique, ce qui nous convient. Ainsi, nous avons pu éviter les frais de retard en plus d’avoir amélioré l’efficacité de notre tenue des comptes. En ce qui concerne le stockage des données, nous possédons toujours un serveur local, mais nous utilisons également des services infonuagiques lorsque nécessaire.

En rétrospective, notre capacité d’adaptation aux nombreux changements survenus lors des deux dernières années m’impressionne. Ce fut parfois pénible, mais ces bouleversements ont eu des effets positifs, tels que les solutions hybrides susmentionnées, qui nous profiteront encore. Nous nous réjouissons du retour des interactions en personne et nous avons hâte d’établir de nouveau des liens avec vous à l’occasion des prochains événements.

Share This Article

Choose Your Platform: Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixteen − sixteen =